Étude sur l’usage du cannabis pour les patients atteints de dystonie

On reste de l’autre côté de l’Atlantique, mais au Canada cette fois, où la DMRF Canada a conduit une étude auprès de 650 personnes sur l’usage du cannabis pour les patients atteints de dystonie (lien vers l’étude, en anglais).

Pour rappel, en France, le cannabis a usage médical n’est pas encore autorisé. Une expérience est en cours auprès d’un public restreint, et on espère que cela suivra son cours dans le bon sens.

En attendant, nous avons traduit les résultats de l’étude canadienne.

Avez-vous utilisé du cannabis pour gérer votre dystonie ou les symptômes qui y sont liés ?

48% – Oui
52% – Non

Si non, quelle est la principale raison de ne pas utiliser le cannabis à des fins médicales ?

46% – Souhaiterait en savoir plus avant de l’essayer

Si oui, utilisez-vous actuellement du cannabis pour vous aider à gérer vos symptômes ?

74% – Oui
26% – Non

Si oui, pour quels symptômes utilisez-vous du cannabis ?

85% – Spasmes, tremblements, mouvements
80% – Douleur
65% – Sommeil
60% – Anxiété
18% – Appétit
12 % – Autres : Crises d’épilepsie, humeur, nausées

Types de cannabis les plus utilisés

63% – Fumée ou vape
55% – Huiles d’ingestion
44% – Crèmes ou lotions à usage topique
30% – Gommes ou bonbons

Votre médecin sait-il que vous consommez du cannabis ?

70% – Oui
30% – Non

Avez-vous parlé à votre médecin de la consommation de cannabis avant d’en faire usage ?

62% – Oui
38% – Non

Pour toute information concernant le cannabis à usage médical en France ou dans le pays où vous résidez, nous vous invitons à consulter la page Wikipédia concernant le cannabis médical et à consulter votre médecin ou neurologue.
Partagez cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*