Le congé rémunéré de proche aidant

Le 6 octobre prochain, c’est la journée nationale des aidants.

Mais ce jour, c’est le congé de proche aidant qui est dans l’actualité. On en fait donc un petit point.

C’est quoi ?

C’est une période où les aidants, qu’ils soient dans le secteur privé, public, ou travailleurs indépendants, peuvent s’arrêter de travailler temporairement pour s’occuper d’un proche en situation de handicap.

Qu’est ce qui change ?

Jusqu’à maintenant, ce congé était possible, mais pas rémunéré. Il devient donc rémunéré.

Combien de temps peut on en bénéficier ?

Le congé de proche aidant dure trois mois, et peut être renouvelé dans la limite d’un an sur toute la carrière de l’aidant. En revanche, la période d’indemnisation n’est pas renouvellable et limité à trois mois sur l’ensemble de la carrière. Ces trois mois peuvent être fractionnés.

Quelles sont les conditions ?

La personne aidée peut être la personne avec qui l’aidant est en couple, mais aussi les parents, enfants, neveux, etc. y compris du côté de la personne avec qui on est en couple. Le taux de handicap doit être de 80% ou plus, ou la personne doit bénéficier de l’APA.

Et le montant ?

En couple, le montant de l’allocation journalière de proche aidant (AJPA) est de 43.83 €. Si l’aidant est célibataire, ce montant est porté à 52.08€.

Pour plus de détails…

On vous conseille la lecture de l’article “Enfin une allocation pour les aidants prenant un congé professionnel” sur FaireFace ou la fiche “Congé de proche aidant” sur service-public.fr.

Partagez cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*